Caricatures

Musée

Zénon

Wafa Sultan

L'ancien grand mufti de Marseille Soheib Bencheikh

s'est déclaré opposé "à toute action en justice ou manifestation" contre la publication des caricatures.

Caricatures de Mahomet : quatre années de troubles

Cinq ans après leur parution, les caricatures de Mahomet continuent de choquer une frange radicale du monde musulman. 
L'arrestation d'un Somalien qui s'est introduit, avec une hache, au domicile de l'un des auteurs de ces caricatures polémiques en témoigne.

........................................................................................................................................

 

ISLAMIC CONGRESS CONDEMNS PAKISTANI CLERIC'S "IRRESPONSIBLE,
DANGEROUS" ACTION IN OFFERING REWARD FOR CARTOONIST'S DEATH


-- TOTALLY AGAINST TEACHINGS OF QUR'AN SAYS CIC PRESIDENT

Calling the action a "blatant insult to Islam, to Muslims, and to the
Qur'an," the Canadian Islamic Congress responded quickly to today's news
that a Pakistani cleric has reportedly offered $25,000 US for the death of
the cartoonist whose offensive sketches of  Muhammad appeared last fall in
a Danish newspaper.
........................................................................................................................................

........................................................................................................................................

Caricatures de Mahomet

La polémique prend de l'ampleur

Les médias arabes divisés

Même si la majorité des journaux arabes ont considéré la publication des dessins comme une provocation et une atteinte à l'islam, certains journaux ont saisi l'occasion de cette polémique pour débattre de la question.

Le journal jordanien Shihane (Shihan) s'est distingué en publiant trois des caricatures controversées. Son rédacteur en chef a signé un éditorial en posant la question: « Qu'est-ce qui pose plus préjudice à l'islam, ces caricatures ou bien les images d'un preneur d'otage qui égorge sa victime devant les caméras ...?  ».

........................................................................................................................................

Présence musulmane Canada dénoncent les actions violentes des derniers jours

Communiqué de presse

Suite à la publication des caricatures satiriques représentant le prophète Mohammad et au mouvement de colère qui gagne l’ensemble du monde musulman, les membres de Présence musulmane Canada:
  1. dénoncent les actions violentes des derniers jours ainsi que la manipulation des émotions des populations musulmanes par les régimes dictatoriaux qui n’y voient qu’une occasion de diriger toute contestation vers l’extérieur;
  2. appuient, dans un monde où l’information circule en temps réel, la jouissance du droit de s’exprimer librement dans le respect, de part et d’autre, du vivre ensemble;
  3. appellent les musulmans à prendre les distances critiques qui s’imposent, de résister au sentiment victimaire et de revenir à la sagesse des enseignements de paix du prophète aimé;
  4. estiment que les valeurs de respect et de coexistence harmonieuse des différences dans les démocraties doivent primer, au moment même où la lecture de la scène internationale laisse penser à des millions de musulmans qu’ils sont l’objet d’agressions délibérées et répétées.

Présence musulmane Canada, tout en comprenant le désir des associations et des individus à organiser des manifestations contre la publication et la diffusion des dites caricatures, encourage les musulmans et musulmanes à chercher activement d’autres voies de protestation, en se prévalant de la diversité des moyens éthiques et légaux à leur disposition pour exprimer leur attachement aux valeurs de l’islam et aux éléments du sacré.

........................................................................................................................................

 

ISLAMIC CONGRESS REJECTS VIOLENT RESPONSE TO ANTI-ISLAM CARTOONS
-- SAYS OFFENDING EDITORS SHOULD BE TREATED LIKE HOLOCOUST DENIERS


The Canadian Islamic Congress today issued a strong rejection of recent
violent protests against the publication of anti-Islam cartoons in a number
of European newspapers.

Responding especially to attacks on Danish and Norwegian embassies in some
countries, the CIC said that "treating people as guilty-by-association is
against Islamic teachings. Instead, those journalists -- whether
cartoonists, commentators, or editors -- who show no respect for other
religions or faiths, should themselves be treated no differently than
Holocaust deniers. They should be legally challenged on that basis."

Les poursuites engagées contre l'hebdomadaire satirique Charlie Hebdo par deux associations ont été déclarées nulles, jeudi 30 janvier,
par le tribunal correctionnel de Paris. Le Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP)
et l'Organisation arabe unie (OAU), deux associations liées, poursuivaient Charlie Hebdo, son directeur de la publication, Charb,
et deux autres dessinateurs pour "provocation à la haine raciale" et "diffamation raciale",
en raison des caricatures de Mahomet parues dans son édition du 19 septembre 2012

L'islamisme radical