Festival du Nouveau Cinema - «A fuck is just a fuck»

On ne peut empêcher un oeil d'être attiré par les films aux thèmes suggestifs. Après Shortbus et Masturbation Libre l'année dernière, le Festival du nouveau cinéma présente cette année dans sa programmation le film Young People Fucking, réalisé par Martin Gero et scénarisé par Aaron Abrams (qui joue d'ailleurs le rôle du meilleur ami dans le film).

Le sexe, c'est compliqué. Les cinq couples et onze personnages qui vibrent dans ce non-quickie cinématographique nous le font réaliser sur grand écran. Il y a Les Ex, Le Couple, Les Amis, Les Colocs et Le First Date qui mettent en scène leurs ébats, mais avant tout leurs échanges sur leur relation. Divisé en six tableaux, allant des Préliminaires à l'Afterglow (la traduction BabelFish m'indique le terme «postluminescence,» qui est fort joli mais si peu convenu. Optons pour Béatitude, tiens), Young People Fucking démontre la complexité des rapports humains et du coït dilué dans un humour presque chaste.

Moins explicite que son prédécesseur Shortbus, le film de Gero m'est apparu comme une vision adulte et certes plus mature du classique adolescent American Pie. Dans le ton et l'humour pour les passages sur Le Couple, surtout. Et l'on se retrouve immanquablement dans l'un, l'autre et l'un et l'autre des tableaux.

Provoquant, Young People Fucking? À peine. Léger, amusant, ça oui. S'il était une relation sexuelle, on la qualifierait d'agréable moment en charmante compagnie. Pour les étincelles, on repassera.
«Yeah, thanks. That was fun. Bye.»

Young People Fucking au Festival du nouveau cinéma, présenté dimanche le 21 octobre à 19h20.
Sinon, en salle en 2008.

Fuck for forest

Le Grand Chris

Masturbation

Ariel Rebel

Fuck

Retour