Soudan

Genève — Neuf experts de l'ONU en droits de la personne ont appelé lundi à la libération immédiate de la jeune chrétienne
condamnée à la peine de mort par pendaison pour apostasie au Soudan.
« Cette condamnation scandaleuse doit être annulée et Mme Ibrahim
doit être immédiatement libérée », ont déclaré les experts, dont celui de l'ONU sur le Soudan, Mashood Baderin,
et celui de l'ONU sur les exécutions extrajudiciaires, Christof Heyns. Née d'un père musulman et d'une mère chrétienne,
Meriam Yahia Ibrahim Ishag, 27 ans, a été condamnée jeudi dernier en vertu de la charia telle qu'elle est en vigueur au Soudan depuis 1983
et qui interdit les conversions sous peine de mort.

Le Soudan et le Soudan du Sud s'entendent sur la question pétrolière

Une Soudanaise travaillant pour l'ONU est passible de 40 coups de fouet
pour avoir porté un pantalon, une tenue jugée « indécente »

Une soixantaine de journalistes arrêtés plusieurs heures à Khartoum

30 ans de conflits - Des morts par millions

Une institutrice Gillian Gibbons est condamnée à 15 jours de prison et à l'expulsion
pour avoir nommé un ours en peluche Mohammed!

Vigilance Soudan

Retour